Aïkido

CLUB SPORTIF D’ORLEANS AIKIDO UN ART MARTIAL DU JAPON.

Morihei Ueshiba fondateur de l’aïkido

UESHIBA Morihei, fondateur de l’Aïkido, est né en 1883 au Japon.

Après avoir étudié assidûment les grands styles classiques de l’art du combat japonais (judo, karate, kendo, iaïdo), il créé son propre art martial d’une originalité sans précédent, sans compétition qu’avec soi-même.

Après la seconde guerre mondiale, l’aïkijitsu devient aïkido (voie de l’harmonie).

C’est à Tokyo que Morihei Ueshiba créé la fondation Aïkikaï pour promouvoir la diffusion de l’aïkido dans le monde entier. C’est ainsi qu’il envoie ses meilleurs élèves avec la responsabilité de développer l’aïkido dans de nombreux pays.

Il délègue à son fils la responsabilité de gérer l’Aïkikaï et se retire à Iwama où il meurt en 1969 après avoir consacré sa vie à l’aïkido.

Nobuyoshi Tamura eleve direct de sensei UESHIBA

TAMURA Nobuyoshi est né le 2 mars 1933 à Osaka.

Il découvre l’Aïkido en 1952, et intègre l’Aïkikai Hombu Dojo de Tokyo, en tant qu’élève interne. Il suit principalement l’enseignement du Doshu Kisshomaru UESHIBA et de Kisaburo OSAWA, et devient rapidement l’un des disciples les plus proches du fondateur Morihei UESHIBA. Durant plusieurs années, il accompagne O Sensei dans la majorité de ses déplacements et est son partenaire privilégié pour les démonstrations publiques.

 En 1964, il est missionné par l’aikikai pour étudier le fonctionnement de l’Aïkido en France au travers des structures associatives, depuis, il a consacré sa vie à construire l’Aïkido européen. Appelé « sensei » par respect par ses élèves, il fut l’un des enseignants d’Aïkido les plus influents et populaires en Europe et dans le monde. Connu pour son efficacité et sa virtuosité technique, Nobuyoshi TAMURA nous quitte le 9 juillet 2010, à l’âge de 77 ans.

« Recherche pour l’unification des énergies vitales »

C’est en effectuant la synthèse de toutes les techniques des arts martiaux et des valeurs morales de l’Être Humain que Morihei UESHIBA créa l’Aïkido :

  • AI : union, unification, harmonie
  • KI : énergie vitale
  • DO : voie, perspective, recherche 

Un art martial non violent

L’Aïkido est un art martial en forme de self-défense avec des techniques tellement particulières qu’elles permettent de préserver l’intégrité de l’adversaire. C’est le principe de non-violence qui prédomine. Obtenir le désarmement volontaire de l’agresseur est à la fois l’objectif et la méthode de l’Aïkido.

Les rôles de UKE (celui qui attaque) et de TORI (qui est attaqué et applique la technique) sont indissociables. Ce mode de travail spécifique est basé sur le développement de l’entraide plutôt que sur la compétition.

L’aïkidoka (celui qui pratique l’Aïkido) apprend à utiliser la force et l’énergie de son assaillant en la retournant contre ce dernier. Il s’agit de décourager son adversaire et non de le détruire.

Toutes les techniques d’Aïkido s’inscrivent dans une série de mouvements circulaires destinés à rejeter toutes les formes d’agressivité dans le vide. Ces techniques se pratiquent indifféremment à genoux, debout, à droite, à gauche. 

Dans la pratique

Sur le tatami, les pratiquants adultes travaillent ensemble, sans catégorie de poids, d’âge, ou de sexe.

Il n’y a pas de compétition en Aïkido.

Grades

  • 6ème kyu = ceinture blanche (débutant)
  • 5ème kyu = ceinture jaune
  • 4ème kyu = ceinture orange
  • 3ème kyu = ceinture verte
  • 2ème kyu = ceinture bleue (port du hakama)
  • 1er     kyu = ceinture marron
  • grades dan = ceinture noire (1er dan, 2ème dan, 3ème dan, …)